La peinture bio

La peinture bio

Si auparavant, les peintures étaient décriées pour leur incompatibilité avec la protection environnementale, la prise de conscience des fabricants et les innovations technologiques apportent de probantes réponses. Ainsi, la peinture biologique est un produit intéressant même si les normes et les labels ne sont pas toujours faciles à décrypter.

Peinture biologique : les propriétés

Presque totalement naturelle,la peinture bio s’appuie sur des liants naturels comme le sont l’huile de lin, l’huile de ricin ou l’huile de bois. Le produit ne contient ni siccatif (substance jouant la fonction d’accélérateur de temps de séchage et de durcissement) ni biocides tels que le plomb, le zirconium ou le cobalt. Diluée à l’eau,la peinture biologique tire sa pigmentation de composants minéraux. Enfin, l’émission de composés organiques volatiles (COV) est limitée.

Toutes les peintures bios ne se valent pas pour autant. Chaque fabricant a sa recette. Ainsi, le temps de séchage oscille entre 6 et 8 heures, pour un durcissement à cœur obtenu après environ 8 jours. En termes de conservation, une peinture bio a une durée de vie d’une année après ouverture du pot. Enfin, le pouvoir couvrant est plus intéressant sur une plus grande surface que celui d’un produit classique.

Peinture bio : les normes et labels existants

Afin d’évaluer la capacité d’une peinture bio à respecter la protection de l’environnement, des normes et des labels sont mis en place. Ils servent à informer le public sur l’impact de la peinture sur l’environnement. Il faut malgré tout être attentif à différencier ce qui relève du marketing et ce qui a trait à la composition des peintures.

Vous trouverez notamment :

  • le label gouvernemental Pierre Potier : produit en adéquation avec l’Innovation en Chimie pour le Développement durable ;
  • NF Environnement : produits performants en extérieur (propriété opacifiante, faible teneur en COV et rapidité de séchage) ;
  • Ecolabel : produits performants en intérieur ;
  • Certificat de biodégradabilité : assimilation des composants non minéraux par les bactéries ;
  • Norme Jouet : absence de métaux lourds (plomb, mercure, etc.) ;
  • Nature plus : produit composé entre 85 % et 99 % de matières premières renouvelables ;
  • Certificat Ecocert : présence de 95 % d’ingrédients naturels.

Les avantages d’une peinture bio

Une peinture biologique a de réelles qualités pour le consommateur comme un fort pouvoir couvrant. Elle dégage peu d’odeur, limite les COV potentiellement cancérigènes et la présence de composants allergènes.

En ce qui concerne leur coût d’achat, les peintures biologiques sont distribuées autour de 15 € à 25 € le litre de peinture blanche. On en trouve soit des dans enseignes spécialisées soit sur des sites internet dédiés à l’univers de la peinture.

Néanmoins, pour un usage optimal de votre peinture bio, songez à passer par un artisan peintre qualifié près de chez vous. Il saura vous aiguiller dans la sélection de votre produit en fonction des normes et des labels et sera en mesure de réaliser vos travaux de peinture avec toute la qualité souhaitée.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser