L’effet tacheté

L’effet tacheté

Pour celles et ceux ayant conservé leur âme d’enfant, raffolant d’art abstrait et désirant ajouter un brin d’originalité à leur intérieur, inspirez-vous d’idées décoratives réalisées à peu de frais avec de la peinture. L’effet tacheté figure parmi les plus amusants. Vous apprécierez son effet désennuyant. Il ne s’agit pas d’enlever des taches, mais d’en ajouter pour créer un aspect de salissure, d’éclaboussures ou encore d’art informel. Voici comment s’y prendre pour créer une ambiance « arty » des plus originales.

Sur quelles surfaces peut-on employer cette technique ?

Étant donné son puissant effet lyrique, la plupart des designers d’intérieur y vont avec parcimonie avec l’effet tacheté. Une section d’un mur, porte, miroir, vitrage, meuble, colonne, plafond, lampe : les créations design artistiques ayant recours à l’effet tacheté sont variées. Elles confèrent une touche indéniable d’originalité à une pièce.

Les murs trop blancs ou trop uniformes seront transformés à peu de frais (comparativement à un papier peint dispendieux). Cette technique confère également une texture intéressante à des objets décoratifs (tels que des lampes).

Quel type de peinture utiliser ?

La peinture à privilégier pour la technique d’effet tacheté dépendra de la surface sur laquelle vous songez l’appliquer. S’il s’agit d’un mur, utilisez de la peinture acrylique d’intérieur. Pour un miroir ou du vitrage, préconisez une peinture à l’huile.

Une préparation adéquate fait toute la différence

Comme pour n’importe quel autre type de travaux de peinture, il importe d’effectuer une préparation de la surface qui sera transformée par l’effet tacheté.

La surface requiert d’être parfaitement nettoyée. Celle-ci ne devrait également ne présenter aucun défaut. Une couche de peinture préalable appliquée au rouleau est recommandée.

Cette technique de peinture a tendance à être particulièrement salissante. Voilà pourquoi vous devriez couvrir les surfaces environnantes d’une bâche, de papier journal ou d’un film plastique.

Avec du ruban adhésif de masquage, protégez les interrupteurs, les angles de mur, les prises électriques, les plinthes de mur et le plafond.

Portez des gants, des vêtements usés, ou des vêtements de peintre pour ne pas vous salir.

L’effet tacheté à l’aide d’une bouteille-vaporisateur

Pour obtenir un effet tacheté qui s’inspire de l’art contemporain, comme des tableaux de Jackson Pollock, remplissez une bouteille-vaporisateur de peinture pour procéder à l’application de taches.
Vous aurez vraiment besoin de protections au sol, car cette façon de procéder comporte une bonne dose d’éclaboussures…

Respectez le temps de séchage du produit avant d’appliquer d’autres couleurs. Nettoyez la bouteille en profondeur avant d’y verser d’autres couleurs de peinture.

L’effet tacheté avec la peinture à l’éponge

Une autre façon d’obtenir un effet tacheté intéressant est de tamponner de la peinture sur une surface à l’aide d’une éponge.

Humidifiez l’éponge avec un légère quantité d’eau pour une application de peinture vinylique ou acrylique. Ayez recours à du solvant pour la peinture à base d’huile.
Essorez l’éponge avant de la tremper dans la peinture. Ensuite, tamponnez la surface à couvrir avec l’éponge en formant un motif.

Gardez en tête de recharger continuellement votre éponge en la trempant dans la peinture. Lorsque vous recherchez des motifs différents, il suffit de modifier le côté de l’éponge pour que l’effet diffère.

Pour procéder à l’application de plusieurs couleurs à l’aide de cette technique, utilisez des éponges distinctes.

Pour trouver un artisan peintre possédant à la fois dextérité et créativité pour réaliser un projet d »effet tacheté, référez-vous à l’annuaire de notre site.

Pour en savoir plus

Articles en relation