Peinture extérieure et réglementation

Peinture extérieure et réglementation

Pour donner un aspect neuf à vos façades, antérieures et latérales, un coup de peinture s’impose. Le choix est vaste entre les divers types de peintures adaptées à une application extérieure. Concernant les couleurs et la créativité picturale, il faut cependant s’assurer d’être en accord avec la réglementation municipale.

Une peinture extérieure de qualité

La première phase du travail consiste à préparer la surface à peindre, quelle qu’elle soit. Les résidus de peinture écaillée peuvent être grattés à la brosse puis poncés. Un nettoyage à haute pression est aussi efficace. En cas de moisissures ou de traces d’humidité, il faudra traiter avec un produit antifongique. Les fissures vont être rebouchées avec un mastic étanche. Le peintre doit aussi étendre un fixateur et laisser sécher la surface avant d’étaler la couleur. Il reste ensuite à appliquer, au choix :

  • Une peinture extérieure à phase aqueuse
  • Une peinture extérieure à phase solvant
  • Une peinture extérieure à la chaux

Après la sous-couche, le peintre termine par deux couches de finition. Un travail de professionnel bien réalisé vous assure une tenue d’au moins dix ans sur les façades. Sur des volets en bois ou en fer, l’opération doit être renouvelée tous les 3 ou 4 ans.

Les avantages de la peinture extérieure

Celle-ci ne se limite pas à masquer l’aspect brut de la façade :

  • Les peintures à phase aqueuse sont microporeuses, elles laissent respirer la façade et résistent aux conditions climatiques extrêmes. De plus, elles ne se craquèlent pas, sont inodores et sèchent rapidement.
  • Les peintures à phase solvant ont les qualités précitées et s’y ajoute une résistance à la mousse et à l’humidité.
  • Les peintures à la chaux sont naturelles et écologiques.

Pour les volets en bois et métal, la peinture anti-rouille est parfaite.

Connaître la réglementation en vigueur

Avant d’opter pour une couleur excentrique, mieux vaut se renseigner sur la réglementation locale. Certaines municipalités imposent en effet des contraintes en matière de teintes et une déclaration de travaux. Si votre habitation est située près d’un monument historique, la réglementation nationale oblige à respecter un certain code de couleurs. Un ravalement de façade peut aussi être conseillé. Une fois la réglementation connue, cherchez l’artisan local qui fera vos travaux. Notre annuaire de professionnels vous aide à trouver l’expert qualifié !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser