Les peintures traditionnelles à l’huile

Les peintures traditionnelles à l’huile

La peinture à l’huile traditionnelle sans solvants

Les peintures traditionnelles à l’huile ont l’avantage de ne pas contenir de solvant, un composant toxique. Les professionnels du bâtiment ont les capacités pour les confectionner. Car la peinture traditionnelle à l’huile se compose :

  • de pigments ;
  • d’huile de lin.

La technique consiste cependant en un bon dosage des pigments pour obtenir la couleur souhaitée. Mais aussi en un mélange homogène, car au début du travail, la poudre de pigment forme des grumeaux. L’ensemble de l’opération nécessite donc un minimum de matériel tel que :

  • un morceau de vitre pour plan de travail
  • des spatules pour éliminer les agglomérats de poudre pigmentaire jusqu’à une parfaite homogénéité.

Et pour une peinture à l’huile traditionnelle plus économique, on ajoute un extendeur. Il s’agit d’un pigment blanc inerte tel que l’hydrate d’aluminium Pw24 ou le sulfate de baryum Pw21. Un ajout donc sans incidence sur la couleur de la peinture.

La peinture glycéro : avantages et inconvénients

On peut choisir la peinture glycéro pour les nombreux avantages qu’elle présente, tels que son important pouvoir couvrant ou encore sa résistance à l’humidité. Elle se décline en finition mate, satinée ou brillante. Il faut tout de même tenir compte de son temps de séchage d’environ 24 heures avant de pouvoir poser la seconde couche. L’odeur qu’elle dégage est très forte, elle nécessite aussi l’usage d’un solvant pour nettoyer les bavures et le matériel, ce que l’on ne retrouve pas avec les peintures traditionnelles à l’huile à utiliser dans toutes les pièces de la maison.

Bien choisir sa peinture

Sur le marché il existe 3 variétés de peintures :

  • l’acrylique dite en phase aqueuse, fabriquée à partir de résine d’acrylique qui se dilue dans l’eau, sans solvant, sans odeur, sèche rapidement, nettoyage des outils à l’eau courante, s’applique sur tous les matériaux ou presque ; les surfaces se nettoient à l’eau sans détergents ;
  • la peinture dite glycéro ou glycérophtalique, à l’huile de lin (ou autre), ou liée à une résine synthétique alkyde, très résistante, imperméable, lessivable à l’aide de détergents ;
  • les peintures spécifiques et les lasures pour le bois qui nécessite une protection antiparasitaire, ou encore pour le métal.

En fonction du résultat recherché ou de la finition désirée, le peintre décorateur vous guidera dans vos choix et fournira la qualité et la quantité de peinture nécessaire à votre projet.

Pour en savoir plus

Articles en relation